Laboratoires communs et internationaux

S’engager dans la création de laboratoires communs et internationaux, une stratégie intégrante de CY Cergy Paris université pour viser l’excellence.

La création de laboratoires communs et de laboratoires internationaux fait partie intégrante de la stratégie de rayonnement de CY Cergy Paris Université, d’une visée de l’excellence en matière de recherche, et de valorisation. Sa création permet d’accroitre le potentiel scientifique de l’établissement, de développer des liens avec le tissu socio-économiques et de renforcer son attractivité internationale.

CY Cergy Paris Université, NAWATechnologies, le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives de Saclay et l’université François Rabelais de Tours créent NAWALab, un laboratoire commun d’innovation pour les dispositifs de stockage d’électricité ultra-rapides

Au travers de ce laboratoire commun d’innovation pour le stockage d’électricité, les partenaires souhaitent pérenniser leurs efforts de recherche et développement, initiés depuis 2008 dans le cadre de projets collaboratifs, pour le développement de nouveaux matériaux et dispositifs de stockage d’électricité ultra-rapides. (lien vers microsite du LPPI)





logo
logo










logo
logo

SYNERGYLAB un LIA entre University of the Western Cape (UWE) (Afrique du sud) et CY Cergy Paris Université

Un LIA est en général un laboratoire sans murs associant un laboratoire français et un laboratoire étranger, autour d’une thématique commune de recherche. Ce laboratoire international, dispositif conjoint matérialisé par la signature d’un accord, s’appuie sur la complémentarité de ses différentes équipes.

La mutualisation des moyens humains, technologiques et financiers des deux universités, a permis le développement d’un programme de recherche ambitieux et de haut niveau dans le domaine de la chimie. Ce projet bénéficie d’un financement de 420K€ sur 4 ans.

Depuis 2010, les laboratoires LPPI (CYU) et SensorLab (UWC) travaillent ensemble sur des projets de recherche en chimie et dans l’étude des polymères pour développer des biocapteurs et des matériaux pour le stockage de l’énergie.

Le programme de recherche vise à développer des nouveaux matériaux (semi-)conducteurs, pouvant incorporer des nanomatériaux, intervenant dans l’élaboration de capteurs (bio-) électrochimiques ou de systèmes de stockage électrochimique de l’énergie.

(lien vers microsite du LPPI)